View Gallery

Boues rouges, colère noire

Published Date: juin 26, 2016

Available in

Livre

10.00 €

14X20
Français
150
9791090869271

Description

Les aventures du « glébeux » commencent en 1972, année où éclate le scandale des boues rouges, et prennent fin en 1981, année de la victoire du Sporting en Coupe de France. C’est aussi l’année de la gauche au pouvoir (un événement qui sera abordé dans « Larmes à gauche ») de l’arrivée des chars russes en Pologne où Gabriel, promu agent double, livrera l’une de ses plus palpitantes enquêtes, mais aussi l’une des toutes dernières. Une péripétie à vocation parodique intitulée « roubles à VarsovieT », suite à une bévue de l’imprimeur ayant eu l’idée saugrenue de placer la première lettre à la fin. 

Les aventures du glébeux prennent fin lorsque Georges Lautner fait mourir Bébel dans « le professionnel », comme pour annoncer le destin tragique de notre anti-héros. Gabriel disparaîtra un soir de réveillon, victime d’une glissade au guidon de sa Motobécane fraîchement révisée, alors qu’il courait sus à des dealers écumant la plaine orientale à bord de leur coupé Z3. Le dernier épisode de la série intitulé « le dilletante» (un terme qui résume bien la carrière de l’enquêteur autodidacte) sonnera le glas de ses aventures flicardières. Mettant un point final à ce projet d’écriture collective.

Le glébeux aura été le contemporain d’événements marquants, ses aventures ayant pour toile de fond l’affaire des boues rouges, la montée en puissance de l’ARC, les événements de Aléria, la fondation du FLNC, la canicule, l’arrivée du chômage de masse, l’épopée bastiaise, l’arrivée des drogues dures en Corse, et bien sûr les luttes entre les mafias locales auxquelles Gabriel se retrouve mêlé toujours malgré lui.

Ces « storiette » revisitent la Corse des années 70.

« Boues rouges, colère noire » aborde la période 1972-1975.

C’est le premier opus de cette fresque collective à laquelle ont participé : Christian Maïni, Pascal Sain, Jean-Paul Ceccaldi, Olivier Collard.

Related Products